Le blog business de Deloitte
  • FAst 50 wanted - v7-10
  • FAst 50 wanted - v7-08
  • FAst 50 wanted - v7-09

4K : un chantier de taille pour les industriels et acteurs des télécommunications

Ariane Bucaille - Associé Audit Responsable du secteur Technologies, médias et télécoms Ariane Bucaille - Associé Audit Responsable du secteur Technologies, médias et télécoms | Technologie et innovation | 18 novembre 2013

En 2013, l’industrie de la télévision devrait voir naître les prémices des téléviseurs haute définition offrant une résolution 4K, c’est-à-dire quatre fois supérieure à la norme HD actuelle. D’ici la fin de l’année, une vingtaine de modèles de téléviseurs 4K seront disponibles et satisferont sans doute les besoins des riches « early adopters ». Mais le passage à la 4K demande beaucoup d’investissements de la part des producteurs, des fabricants de télévision et des acteurs des télécommunications.

Lever les freins à l’adoption de la 4K

Aujourd’hui, la télévision avec une définition standard reste la solution la plus populaire dans le monde. Si la 4K offre une meilleure précision de l’image, cela implique que la télévision soit plus grande, donc plus chère. Or, la grande majorité des foyers ne possède ni l’espace, ni le budget suffisants pour installer un tel écran. Le marché est donc forcément limité pour l’instant. Mais le prix est susceptible de baisser de façon constante et significative d’ici cinq ans – un téléviseur pourrait coûter moins de 1 000 $. Ensuite l’intérêt des consommateurs en matière de résolution devrait augmenter régulièrement, reflétant ce qui s’est passé en matière de HD. Certes, l’intensité de la résolution, principal argument de vente, perd de son caractère exceptionnel lorsque le spectateur est à une certaine distance du téléviseur. Mais le désir d’achat progressera au fil de l’expérience vécue chez un proche heureux propriétaire d’un téléviseur 4K.

Parallèlement, il est recommandé aux fabricants d’ouvrir leur marché à de grandes entreprises friandes de ces écrans de qualité pour leurs salles de conférence et salles de réunion. La qualité visuelle d’une présentation faite sur ces télévisions haute résolution est meilleure que sur un rétroprojecteur, et le prix peut, dans certains cas être moins élevé que celui d’un écran de projection de haute qualité.

Mettre à niveau les dispositifs de diffusion

Développer les contenus. Les propriétaires de téléviseurs 4K devront en premier lieu s’appuyer sur le contenu préenregistré ou transmis en continu. Les téléviseurs compatibles pénètreront ensuite peu à peu le marché et s’imposeront lorsque les diffuseurs auront enrichi l’offre de contenus.

Les émissions de télévision devraient s’avérer utiles pour optimiser les considérations telles que la fréquence d’image en fonction des genres. Les radiodiffuseurs pourront équilibrer la minimisation des besoins en bande passante, tout en maximisant l’expérience du spectateur. Le sport sera probablement l’un des genres les plus susceptibles d’être capturé en 4K étant donné son attractivité commerciale.

Assurer un service efficient. En 2013, la 4K pourrait nécessiter jusqu’à 40 Mbit/s, puis 20 Mbit/s d’ici la fin 2014. Des tests de transmissions 4K via des liaisons satellitaires sont attendus cette année et la capacité satellitaire étant en croissance régulière, les systèmes devraient être en bonne position pour offrir la 4K.

Il convient également que les professionnels prennent en compte la nécessité, pour les consommateurs, d’acheter un nouveau décodeur pour héberger le nouveau système hautement efficace de compression du codage vidéo (HEVC). La mise à niveau régulière de la qualité du service devra être effectuée à faible coût ou même gratuitement pour les premiers clients 4K.

Il faudra attendre entre 18 et 36 mois avant que cette nouvelle résolution soit techniquement et commercialement prête. Le coût de création d’une chaîne 4K pourrait être, dans les premières années, compris entre 10 millions et 15 millions de dollars, puis il diminuera. Les producteurs équilibreront investissements requis et rendements potentiels grâce à l’audimat. Il est probable que plus la résolution de l’émission sera importante, moins le spectateur changera de chaîne.

Pour échanger sur le sujet, n’hésitez pas à me contacter ou à consulter les TMT Predictions 2013.

Les plus commentés

Un commentaire sur “4K : un chantier de taille pour les industriels et acteurs des télécommunications

  1. Ce qui voudrait dire qu’on n’est pas prêt de recevoir des contenus numériques 4K par la TNT ou même par le cable dans nos salons avant longtemps ! Je pense que les défis technologiques seront sûrement résolus avec des techniques de compression de plus en plus efficaces. Maintenant, à savoir dans combien de temps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>